Mais pourquoi?

Pourquoi un Allemand se met-il à adapter des chansons françaises, à les transformer à sa guise et à les présenter à un public qui n’est, dans la majorité des cas, pas francophone du tout et à qui il faut, par conséquent tout expliquer – si on veut que les gens captent un minimum de
ce qu’on chante ?

Très bonne question – je me la suis déjà posée, figurez-vous ! La réponse est plutôt simple : En principe, c’est parce qu’elles sont là, ces chansons. Il y en a que je connais depuis ma jeunesse, il y en a d’autres que je découvre (des fois même par l’intermédiaire d’autres reprises, comme celles de la merveilleuse Stacey Kent) au fur et à mesure que je fouine dans les archives „You-tube“ ainsi que les livres de partitions que je glane ça et là. Je les adapte, j’en fais les miennes en quelque sorte, et ensemble avec mes co-musiciens, on joue, on écoute – et on s’amuse comme des gamins. Au point que, finalement, la question du « pourquoi ? » cesse de se poser – et devient : « Pourquoi pas ? » Et à celle-là, on n’a pas trouvé de réponse. Et – au cas où vous y réfléchiriez – on n’a pas envie d’en trouver une …